Divers textes amusants et enigmes

18/3/22

***Pour revenir à la page d’accueil** ICI




D'abord quelques citations

La maturité c’est l’art de vivre en paix avec ce qu’il nous est impossible de changer.

"De nos jours, l’Opinion vaut autant que le Savoir..." Erik Orsenna, citation approximative

Tweeter, Facebook..."Plus il y a de modes de communication, plus cela permet l’autocélébration, La promotion de la vétille au rang d’épopée du genre humain et une polyphonie de l’insignifiance" Le monde selon Etienne Klein

"Moins on a de connaissances, plus on a de convictions"   Boris Cyrulnik
 

"La Science pose des questions qui n'auront peut-être jamais de réponse

La Religion apporte des réponses qui ne feront peut-être jamais l'objet de questions"( adapté de R. Feynman)
 

Satiété de l'intellect Bonheur de l'Esprit Sérénité   (d'après D.C. Ottavi)



Si ton ami est borgne, regarde le de profil ( G Brassens)



Le Principe de Précaution

C’est une Cape d’Honorabilité : couvrez de cette cape la connerie, la couardise ou l’immobilisme et ceux-ci bénéficient immédiatement du label "Constitution Française".

Il paraîtrait que cette ânerie a été soufflée à l’oreille du Président Chirac par le fameux Génie Vert, Nicolas Hulot soi- même... !

Exemple récent : Orange a été condamné par un tribunal pour les effets nocifs d’une antenne GSM, JAMAIS CONNECTÉE (vérifié par huissier) !

Le génial Einstein a dit un jour, en substance

-  Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue.

-  La ligne d’horizon ne donne qu’une vague idée des limites de la bêtise humaine





Ce dessin est de Wally Wood.

Col de Scalella-Corse

LA MESSE ALPINICALE

Pour la messe Alpinicale

Personne ne cale

Tous les dimanches avec ferveur

Se pressent les dévots d’une Vestale

L’Alpine ou une consœur

Pas de sermon à Notre-Dame

Pas de brévaire ni de chapelet

Pour la dame de leurs pensées

Seuls des outils peaufinés

Tiennent lieu d’âme

L’eau bénite ils ont troquée

Contre des crus plus réputés

Qu’ils dégustent avec piété

Aux sacrements eucharistiques

Ils préferent les noces bachiques

Et aux textes liturgiques

Les histoires lubriques

Alpine et vin sont leurs viatiques

Dans leurs célébrations

Point d’acte de contrition

Mais de génuflexions

Ils ne sont pas avares

Pour déceler sous les capots

Tous les traquenards

-  Dont pâtiraient leurs autos-- -

La mécanique est leur credo

Ce ne sont pas des enfants de choeur

Ils chantent les belles heures

De leurs divines machines

Lorsqu’ils déplorent quelques épines

Fichées dans leurs moteurs

Les bricoleurs se pâment

Quand ils réparent avec bonheur

Arbres à cames

Pistons, joints de culasse

Sans frein est leur audace

Lorsqu’ils repartent le coeur en joie

Ils se donnent la bénédiction

Pour leur sainte communion

A la cause des Alpigeois

Bernadette Loutrel

14/09/01

ODE A FRERE FILIPO

FRERE FILIPO

N’a plus d’repos

Depuis qu’il est entré en religion

Il délaisse les donzelles

Il déploie ses saintes ailes

Pour s’adonner à son alpinesque vocation

Soigner 1es âmes souffrantes

Des êtres aux tires défaillantes

Volant de dépannages en réglages

Malgré son âge

I1 répond présent

Lorsqu’un désagrément

Touchant un alpineur

Lui fend le coeur

FRERE FILIPO

Tel Zorro

Oubliant famille, boulot

Accourt au trot

il part en flèche soutenir le moral

De ses ouailles fêtant le premier bal

De leurs divines machines

Sur lesquelles il s’échine

i1 asperge d’eau bénite

Les flambantes bakélites

Et donne sa bénédiction

Avec componction

FRERE FILIPO

Est un dévot

A ses fidèles administrés

Il enseigne avec bonté

A déceler

Le moindre traquenard

A réparer

Dare-dare

Le moindre accroc

Dans leurs autos

FRERE FILIPO

Est un pro

Peu ouvert aux drames humains

I1 compatit avec son prochain

Dès qu’il s’agit de mécanique

Aussitôt il rapplique

Quotidiennement il consulte

Sur son électronique retable

Les appels des connétables

Devenus misérables

Quand ils ont brisé l’objet de leur culte

Rassemblant toutes ses forces

Au nom de son sacerdoce

Tel un oracle

Il accomplit des miracles

FRERE FILIPO

Ne compte plus les ex-voto

L’écho de ses bonnes ceuvres

Dépassant les frontières

Il égrène ses heures

Devant son PC portable

Pour délivrer les messages

Propres à satisfaire

Ses frères planétaires

Fidèle à son immense piété

Jamais il n’abandonne la brebis égarée

FRERE FILIPO

Mène croisade

Pour tous les paumés du capot

Bernadette Loutrel 16 mars 2002


L’ÉNIGME des 3 PORTES

Le problème de Monty Hall est un casse-tête probabiliste librement inspiré du jeu télévisé américain "Let’s Make a Deal".

"Le jeu oppose un présentateur à un candidat (le joueur). Ce joueur est placé devant trois portes fermées.

Derrière l’une d’elles se trouve une voiture et derrière chacune des deux autres se trouve une chèvre.

Il doit tout d’abord désigner une porte.

Puis le présentateur doit ouvrir une porte qui n’est ni celle choisie par le candidat, ni celle cachant la voiture (le présentateur sait quelle est la bonne porte dès le début).

Le candidat a alors le droit d’ouvrir la porte qu’il a choisie initialement, ou d’ouvrir la troisième porte.

Les questions qui se posent au candidat sont :

-  1 Que doit-il faire ?

-  2 Quelles sont ses chances de gagner la voiture en agissant au mieux ?"

Provient de

http://fr.wikipedia.org/wiki/Probl%...

Prenons 1000 portes au lieu de 3 : On choisit une porte, A, donc une chance sur 1000 que ce soit la bonne. L’organisateur ouvre 998 portes vides et il reste donc deux portes, A et B.

En ouvrant B SYSTÉMATIQUEMENT, le joueur a 999 chances sur 1000 de gagner...

La règle est simple, quelque soit le nombre de portes :

"choisir systématiquement celle laissée par l’organisateur."

Avec cette stratégie, face à N portes, on a une chance sur N de perdre et N-1 chances sur N de gagner.

Vous serez surpris de la difficulté de certains de vos interlocuteurs à admettre la solution...

*************Variante peut être plus facile ?*************

********************Le jeu de l’as de cœur*********************

Je vous propose ce petit jeu, tout de mon cru

Le joueur gagne s’il détecte l’as de cœur.

Le joueur est face à un croupier autour d’une table.

Le croupier étale un jeu de 52 cartes, face contre table.

Le joueur choisit une carte et la met dans une enveloppe A, sans la regarder.

Le croupier ramasse les cartes et tourne le dos au joueur pour inspecter les 51 cartes restantes.

Si l’as de cœur est encore present, il le met dans une enveloppe marquée B, sinon il y met une carte quelconque.

Il se retourne et place l’enveloppe B sur la table.

C’est au joueur de choisir l’ enveloppe A ou B qu’il espère contenir l’as de cœur

Si vous êtes le joueur, quelle enveloppe choisissez vous ?


Le jeu des 3 piles de pièces

Cela vaut la peine d'essayer sérieusement avant de regarder la réponse





Les 3 caisses de bonbons

Un confiseur reçoit 3 caisses opaques.

L’une contient des bonbons à la menthe, l’autre à l’anis et la troisième un mélange des deux.

Les caisses portent les étiquettes  « Menthe », « Anis » et « Mélange » mais aucune étiquette n’est placée sur la bonne caisse.

Pour replacer chaque étiquette sur sa caisse, combien de bonbons doit-on sortir au minimum ?



Ecrivez moi pour la réponse....


Les Moines

 

Dans un monastère perdu dans la campagne, se trouve un ordre de 100 moines qui vit dans des conditions très dures.

En effet, ils n'ont pas le droit de parler, ni de communiquer par signes ou onomatopées, ni même de se toucher (entre eux et tout seul).

C'est pour eux un péché mortel que de regarder son image dans un miroir ou toute autre matière réfléchissante, et de désigner un autre membre de l'ordre, par quelque moyen que se soit.

Ils prient toute la journée, isolés dans leur cellule qui ne contient qu'un lit, sauf le soir où ils prennent leur unique repas quotidien, tous réunis autour d'une même table.

Un jour, le chef de l'ordre, et lui seul, au cours d'un repas, prend la parole pour un cas d'exception. Certains membres de l'ordre sont atteints d'une maladie, non contagieuse, mais qui a la particularité de faire apparaitre un point rouge sur le front de la personne contaminée. Pour ne pas troubler l'ordre, le chef ordonne aux personnes atteintes, sans les désigner par quelque moyen que ce soit, qu'elles quittent le monastère.

7 jours après, au cours du repas, sans aucune autre intervention du chef, ni de Dieu, sans qu'absolument rien ne soit venu déranger le calme habituel, tous les malades quittent de leur propre chef le monastère.

Combien de malades y avait-il ?








************************SOLUTION**********************************


Raisonnons par récurrence.

 

S'il y a 1 malade :

pendant le discours du chef, il voit que personne autour de lui n'a de point rouge sur le front, donc il en déduit qu'il est le seul atteint, et par le jour même.

S'il y a 2 malades :

pendant le discours du chef, chacun d'eux remarque qu'un seul de leur collègue a un point rouge sur le front.

Le lendemain, les deux reviennent au repas, et chacun remarque qu'il y a toujours une personne avec un point rouge sur le front. Si elle avait été la seule, elle serait partie la veille d'après ce qui précède. Ils en déduisent que eux aussi sont contaminés et partent au bout d'un jour.

On répète ainsi le raisonnement et :

Si tous les malades partent au bout de 7 jours, c'est donc que chaque moine atteint a vu que 7 personnes avaient un point rouge et qu'elles n'étaient pas parties au bout de 6 jours, en concluant donc au bout de 7 jours qu'elles étaient en fait 8, et que lui-même était atteint.


Source:     https://enigmatik.epikurieu.com/enigmes/les-moines/122/enigme.fhtm   


Les coureurs sur la piste


Les coureurs A et B courent en sens contraire.













*****************Solution**********************

Notation :  αB = a

On a   800 + a = ½ piste, donc 1600 + 2a = la piste.

A et B redémarrent.

Ils effectuent cette fois au total  un tour complet, deux fois plus que lors de la première étape, où ils avaient effectué un demi-tour de piste.

A parcourt donc 2 * 800 m et B parcourt  2 * a,  200 m d'après l'énoncé.

La piste : 1600 + 200 = 1800 m

Source: Adapté de "Les plus belle enigmes mathématiques "(Paul Wagner, Pierre Antilogus, Doàn, Atlante) pp54


Les 2 mèches

On dispose de deux mèches homogènes , de longueurs différentes et quelconques, ainsi que d’une boite d’allumettes.

Leur seul point commun est de se consumer en une heure exactement.

Le problème posé est : comment mesurer exactement une durée de ¾ d’heure ?

 

 

 

 







 

 ***************Solution**********************

On allume la mèche 1 par les deux bouts et la mèche 2 par un seul bout.

La mèche 1 se consume en ½ heure.

La mèche 2, dont il reste 1/2heure est alors allumée par son deuxième bout, et brulera donc en ¼ heure.

½ +1/4 = ¾  heure se seront donc écoulés quand la mèche 2 arrêtera de se consumer.


Source: Adapté de "Les plus belle enigmes mathématiques "(Paul Wagner, Pierre Antilogus, Doàn, Atlante) pp14





d