AEPL - Le dossier initial et schémas théoriques

dimanche 28 octobre 2018.

***Pour revenir à la page d’accueil** ICI



28 mars2016

******************IMPORTANT************************

Pour la version programmable l’AEPL-duino est plus simple et fortement  recommandée :voir plus haut sur le site


http://www.idealeds.fr/index.php/la...

Un bon article de presentation des systèmes d’allumage en general.Ce schema d’allumage Cartier en provient

Equivalent à l’AE6C, bien plus simple, voir l'article dans ce site.


Un site intéressant sur l’historique (15 ans déjà !) d’allumages électroniques et d’injection. http://pquillon.chez-alice.fr/

Un excellent site de restauration de Berlinette

http://nanard289.unblog.fr/presenta...

et un blog intéressant : http://leblogadoch2.blogspot.fr/

Le 28/09/2014

Belle réalisation d’un Aepl à capteur sur une lotus Europe, moteur 1596/160cv, par Patrice

La matière est de l’Ertalon et voici les plans de ces pièces

Le 11/1/2012

Une belle adaptation de l’Aepl sur une Gof GTI 16S, par Philippe (écrivez moi si vous voulez son e-mail)qui a déjà troquée son injection pour deux Weber !

Pour plus de détails, y compris concernant les arbres à cames arbres à cames :

http://csggti.bbfr.net/t19-la-golf-...

Le 9/11/11

Une version simplifiée, l’AEPL-S, fait l’objet d’un article sur ce site.

— Le 27 septembre 2011 Voici les références chez Conrad (ils sont nuls pour la recherche par numéros !) pour l’IGBT :

http://www.conrad.fr/ce/fr/product/...

et pour le capteur Hall

http://www.conrad.fr/ce/fr/product/...

Voici des résultats concrets obtenus après essais de plusieurs courbes, par Cedric Lebocq, créateur de l’excellent logiciel PowerDyn, sur une Mini de 90cv.

Feuille de calcul de ces essais :

— Le 22/4/2010--- Ajouté la version 88aevm2.asm qui fonctionne sur les 16F88

— Le 6/12/2010--- Ajouté la version exécutable de Gentvm1i pour ceux qui ne disposent pas de Qbasic. Ce fichier gentvm1i.zip est à dézipper puis changer le ".bouse" en ".exe " pour le rendre exécutable. C’est lourd, je sais, mais sinon on est jeté par les anti-virus !

— Le 17/12/2009--- Les PIC 16F84, ancêtres chenus, deviennent difficiles à trouver, plus que les 16F628 et 628A semble-t-il. D’où les deux nouvelles version du logiciel AEVM2628.asm et AEVM2628A.asm

— Le 21/9/2009--- Si votre moteur dépasse 10 000t/mn utiliser la version gen15000 zipé ci dessous au lieu de Gentvm1i. Un fois dézippé, le renommer de gen15000.bouse en gen15000.exe et le lancer.

Le 7/7/2009 Pour les aventureux, deux versions 68tcf2.asm et 88tcf2.asm qui gérent un temps de recharge fixe pour la bobine de 3 ms. On peut ainsi utiliser une bobine à faible résistance (0.5 à 1 ohm), mais ATTENTION : il faut changer le Pic pour un 16F628 (68tcf2.asm) ou un 16F88 (88tcf2.asm), et dans tous les cas utiliser un nouveau programme de saisie de la courbe (8gentcf1.bas ou exe) car l’unité de temps passe de 10µs à 8s. RE ATTENTION : toujours monter le Pic sur son support AVANT de mettre le contact sinon la bobine de 1 ohm ou moins part en fumée !!!

Le 2/4/2007 Du nouveau sur les capteurs inductifs. Un capteur Hall est préférable si on a le choix : plus simple, très fiable, pas de pre-ampli.Sinon, autant bien connaitre ces capteurs inductifs et donc merci à Fred(1hal@free.fr) de nous présenter les photos d’ecrans ci-dessous.

Exemples de montage du capteur Hall

Un montage plus propre avec capteur Hall Honeywell type 1GT101DC, capteur non saturé donc sensible au passage des deux indexes en acier insérés dans la poulie en alu (en fait du Zycral, ’titane du pauvre’)

PRESENTATION

Cet allumage électronique se connecte entre le distributeur et la bobine d’origine. Il est contenu dans un boîtier en métal (10x7x3 cm) avec 4 fils à raccorder et un interrupteur permettant de repasser à l’allumage d’origine, si nécessaire. Il ne fonctionne qu’en 12 volts.

Comme il assure la fonction d’avance à l’allumage, on doit bloquer par un fil de fer, ou démonter, les masselottes d’avance centrifuge. Le distributeur est calé à 45 degrés d’avance en statique, sur la poulie de vilebrequin. Si le distributeur possède une capsule à dépression on peut la conserver ou non suivant les résultats après essais.

On distingue trois fonctions logiques : (si vous trouvez ceci trop technique sauter ce paragraphe)

-  Fonction Mise en Forme : Connecté au rupteur, ce circuit d’entrée met en forme l’onde rectangulaire 0-14 Volts générée par l’ouverture et la fermeture des « vis platinées »². Il en ressort une impulsion calibrée de durée 1 milliseconde (ms). Le réglage habituel des vis à 0.45mm n’a plus aucune importance. Le condensateur n’a plus d’utilité. Cependant il est recommandé d’utiliser un jeu de vis neuves pour éviter les problèmes de rebond.

-  Fonction Retard Programmé C’est la partie la plus originale et la plus complexe. Un microcontrôleur PIC 16F84 (microprocesseur à 1024 mots de 14 bits en mémoire Flash, vitesse de 1 million d’instructions par seconde) reçoit l’impulsion de 1ms.

Il mesure le temps séparant cette impulsion de la précédente (c’est la période T liée à la vitesse de rotation du moteur,N, par T = 120 000/(Nb.de cylindres X N), avec T en millisecondes et N en tours par minute). Cette valeur T lui permet de lire dans des tables en mémoire la valeur du délai D à appliquer pour l’avance à l’allumage désirée à ce régime moteur. Il s’agit bien d’un délai car l’ouverture des vis se produisant 45 degrés avant le point mort haut, le PIC dispose d’un temps suffisant pour calculer l’instant exacte de l’étincelle (l’avance maxi est toujours inférieure à 35 degrés). Quand ce délai est écoulé, le PIC génère une impulsion de durée 1 ms pour le circuit de commutation.

-  Fonction Commutation C’est la partie habituelle d’un allumage transistorisé : l’impulsion est amplifiée par deux transistors et commande l’arrêt de la conduction d’un transistor de puissance (Darlington) spécialement conçu pour les allumages électroniques.

Le courant dans l’enroulement primaire de la bobine (environ 3 A) étant interrompu, une surtension est générée au secondaire (environ 25 à 30 kV).

La surtension au primaire est de l’ordre de 300 V ce qui assure le bon fonctionnement des compte-tours électroniques.

² Le circuit est adaptable à certains allumeurs à capteur inductif (« étoile ») et à effet Hall. Me contacter dans ce cas.


PROGRAMMATION DU PIC

Le PIC est fourni pré-programmé dans une version au choix : V85 ou 1300G/S /R5-Alpine ou 1600S/SC/R12G mais il est bien sur possible de modifier cette courbe standard pour l’adapter au mieux à VOTRE moteur . Pour tout autre moteur, il faut programmer le PIC.

Les outils logiciels tournent sous Windows 3.x, 9.x etc. et sont téléchargeables (env. 300K) sur le site : http://www.alpine.free.fr

La fonction retard est réalisée par un programme écrit en langage d’assemblage (les plus aventureux pourront le modifier, l’améliorer .... car bien entendu vous disposez du code source abondamment commenté). C’est le fichier AEVxx.asm.

Pour saisir les valeurs de la courbe d’avance désirée, exécuter le programme GENTVxx.exe

Entrer le nombre de cylindres (multiplié par 2 pour un deux temps, par exemple entrer 6 pour un trois cylindres 2 temps) , puis le régime de coupure (ligne rouge) et enfin de couples(régime, avance). La table peut contenir 512 couples ce qui est plus que suffisant. Le programme interpole linéairement (trace une droite) entre deux couples si vous ne remplissez pas toute la table. Avec ce système, il suffit de 4 couples pour entrer une courbe Ducellier classique (3 segments de droite correspondants aux deux ressorts et la butée) mais il serait dommage de se limiter à cela !

Ensuite on lance l’assembleur MPASMWIN.exe. Cet excellent produit gratuit du fabricant du PIC (Microchip) traduit instantanément le fichier source en code exécutable : il génère le fichier AEVxx.hex.

Pour physiquement transférer ce code dans la mémoire du PIC il faut se procurer une platine électronique dite « Programmateur de PIC »(60€, Perlor Radio) qui se connecte au port série du PC via un cordon fourni avec la platine. On enfiche le PIC (boîtier 18 pattes) sur le programmateur et on lance le programme NTPICPRG.exe (gratuit lui aussi). Ceci télécharge le fichier AEVxx.hex vers le PIC en moins de 30 secondes. On retire le PIC et on l’enfiche dans le boîtier d’allumage.

Mise à part la saisie des données de courbe d’avance, ces opérations mettent moins de temps à exécuter qu’à décrire... Bien entendu on peut modifier la courbe d’avance autant de fois que l’on veut, faire des essais etc..

On peut aussi avoir plusieurs PIC en stock (5€ pièce) avec chacun une courbe d’avance différente : circuit, ville, route...puisqu’il suffit de changer la « puce » du boîtier en quelques secondes.


CONSTRUCTION

Schémas théoriques
Un circuit imprimé était disponible chez Perlor Radio, société qui hélas a disparue.

Il faut disposer d’un fer à souder de 30 W environ. Rappelons que la soudure à l’étain ne demande aucun tour de main particulier et que le nombre de composants est faible grâce à l’utilisation d’un microcontrôleur.

Il existe trois modèles : AEPLV85 (courbe R247), AEPL1300G/S/R5-Alpine (courbe R230) et AEPL1600S/SC/R12G (courbe R267).

Si vous êtes sous Windows 7 ou plus, pour exécuter du code en 16 bits, voir l’article "DOS sous Windows 7 32/64 bits", dans le chapitre INFORMATIQUE de ce site.


NOTE POUR LES EXPERIMENTATEURS

(Prêts à programmer en assembleur)

La Bible du PIC : The Quintessential PIC Microcontroler, by Sid Katzen, chez Eyrolles Bd St Germain.

Il serait intéressant de raccorder un détecteur de cliquetis comme celui des R18 Turbo pour « flirter » en permanence avec la courbe d’avance maximale. Je suis preneur d’informations.

En réalité, et c’est tout l’intérêt des circuits électroniques programmables, ce montage est totalement ouvert et sa limite est celle de notre imagination.


lien direct pour le téléchargement ICI

Gentvm1i.txt - A renommer en .bas , c’est le programme de saisie de courbe en Basic. Il faut donc Qbasic ou autre interpreteur/compilateur pour l’executer

A renommer en .asm. C’est le code en assembleur.

Capteur inductif 1

capteur inductif sortie ampli

Capteur inductif entrée 555

Capteur inductif entrée Pic

Capteur inductif Points de test

Capteur inductif entrée et sortie Pic

Capteur inductif pre-ampli point de test

3ms code - Les logiciels pour les versions 3ms.IMPORTANT : relier les pins 3 et 6 du Pic

gen15000.zip - A dézipper et renommer en gen15000.exe

Pour 16F628 . Code assembleur à renommer en .asm

Pour 16F628A . Code assembleur à renommer en .asm
- Gentvm1.zip à dézipper et changer .bouse en .exe

Pour 16F88, à renommer en 88aevm2.asm
 
s